J'aime tout ce qui ne touche pas le sol. Les avions, les bateaux, les animaux, le céleste. Le moment aussi ou l'on danse, où les pieds, les pattes décollent, ne touchent plus la terre, l’espace de quelques secondes, l’instant du saut. La course aussi. Un phénomène rattaché au mouvement, à l’entre deux espaces.

Depuis 2016 je travaille sur ce thème, un espace enveloppant mes principaux axes de recherches artistiques, le déplacement, l'écoulement du temps, l'image qui change, se renouvelle.

1/1